recherche
anim.ch > Projets nationaux d'animation
  
login
pass
  
Ultime relance pour répondre avant le 15 novembre à l'enquête nationale sur l'animation

Nous avons encore jusqu'au 15 novembre pour répondre à l'enquête !!

Pour ouvrir le questionnaire: cliquer sur ce lien

ou écrire en toutes lettres : www.enquete-asc.ch

 

A toutes les institutions de l'animation

socioculturelle qui travaillent avec des enfants

et des jeunes dans toute la Suisse Novembre 2018

 

Concerne: Dernier Rappel concernant la première enquête nationale sur l'animation socioculturelle avec des en-fants et des jeunes

 

Chères et chers professionnel-le-s

 

En août 2018, vous avez reçu l'invitation (ci-dessous) à la première enquête nationale sur l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes. Avec ce courrier, nous aimerions attirer encore une fois votre attention sur cette enquête importante. Si vous avez déjà rempli le questionnaire, vous pouvez ignorer ce courrier de rappel. Si ce n'est pas le cas, nous vous prions de bien vouloir répondre pour votre institution au questionnaire au plus tard jusqu'au 15 novembre 2018.

Lien vers l'enquête en ligne: www.enquete-asc.ch

 

Pourquoi cette enquête?

En Suisse, contrairement à d'autres pays, il n'y a pas eu jusqu'à présent de récolte systématique de données concernant l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes. Le but de cette enquête est d'obtenir, pour la première fois, une vue d'ensemble au niveau national de ce domaine d'intervention de l'animation socioculturelle. Les questions posées auront trait, par exemple, aux offres, aux groupes cibles, au financement, à l'équipement, au personnel, aux bailleurs de fonds, à la collaboration, à l'assurance qualité. Mais l'enquête contiendra également des questions concernant l'évaluation de ce domaine d’intervention par les professionnel-le-s.

Cette enquête permettra de visibiliser ce que l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes apporte et réalise. Cela contribuera à la renforcer et lui permettra d'avoir une influence plus active. Cette enquête devrait être répétée tous les huit à dix ans, afin de pouvoir, à l'avenir, rendre visibles les évolutions du domaine.

Sur www.enquete-asc.ch vous trouverez une brève vidéo de deux minutes qui explique pourquoi il est important que vous participiez à cette enquête.

 

A qui s'adresse cette enquête?

L’enquête s’adresse à toutes les actions d’animation socioculturelle ouvertes aux enfants et aux jeunes auxquelles ils et elles peuvent participer de façon volontaire, qui ne demandent pas l'adhésion en tant que membre et qui correspondent à au moins une des désignations suivantes:

§ Maison de la jeunesse, lieu de rencontre pour jeunes, centre de jeunesse, local pour les jeunes, etc.

§ Animation socioculturelle hors murs/itinérante (avec des jeunes)

§ Lieu de rencontre pour enfants (accueil libre) ou offre de jeux (itinérante) pour enfants (par exemple terrains d'aventure, jardins Robinson et bus de jeux avec accompagnement professionnel)

§ Maison de quartier/centre communautaire/centre pour les familles

§ Offres d'accueil libre pour enfants et jeunes organisées par une église, ouvertes à tous les enfants et/ou les jeunes et sans contenu religieux

Si une ou plusieurs des appellations ci-dessus correspond aux offres de votre institution, nous vous invitons à participer à cette enquête.

 

Comment prenez-vous part à cette enquête?

§ Si dans votre commune il y a plusieurs institutions (sites) qui proposent des offres d'animation socioculturelle adressées à des enfants et des jeunes, il est important que chaque institution (par exemple chaque centre de jeunesse) participe séparément.

§ Le questionnaire peut être rempli soit par une personne (par exemple par la direction de l'institution), soit par l'équipe. Ce qui est important, c'est que le questionnaire ne soit rempli qu'une fois par institution.

§ Le questionnaire en ligne peut sans autre être commencé à un moment donné et terminé plus tard.

 

Lien vers l'enquête en ligne: www.enquete-asc.ch

 

§ Sur la page de l'enquête, vous trouvez des indications sur la manière de remplir le questionnaire et des remarques concernant la protection des données.

§ L'enquête est disponible dès à présent et jusqu'au 30 septembre 2018.

§ Remplir le questionnaire dure environ 70-90 minutes.

 

Que se passe-t-il avec les résultats de l'enquête?

Les résultats de l'enquête seront présentés et discutés lors d'un congrès organisé par l'AFAJ en septembre 2019 dans le cadre du projet «Animation enfance et jeunesse en milieu ouvert dans toutes les régions linguistiques de Suisse» (www.doj.ch/fr/regions-linguistiques). Si vous participez à l'enquête, vous bénéficiez d'un rabais de 10% sur les frais de participation au congrès. Après celui-ci, les résultats seront publiés en format papier en allemand, français et italien.

 

Afin de renforcer et de développer l'animation socioculturelle adressée à des enfants et des jeunes en Suisse et d'augmenter sa visibilité, il est très important que le plus de questionnaires possible soient remplis. Apportez votre contribution pour que nous puissions obtenir une image de ce domaine qui soit complète et proche de la réalité !

 

Un grand merci pour votre participation et votre contribution et nous nous réjouissons de pouvoir discuter des résultats avec vous lors du congrès, en septembre 2019.

Meilleures salutations

 

Julia Gerodetti, responsable de projet et collaboratrice scientifique de la Hochschule

für Soziale Arbeit der Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW (julia.gerodetti@fhnw.ch)




Texte commun des régions linguistiques

Descriptif à venir


Première enquête nationale sur l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes

Chères et chers professionnel-le-s de l'animation socioculturelle qui travaillez avec des publics enfants et jeunes,

 

Nous avons jusqu'au 15 novembre pour répondre encore à l'enquête

www.enquete-asc.ch

 

En Suisse, il n'existe pas, à ce jour, de collecte systématique de données concernant l'animation socioculturelle (ASC) avec des enfants et des jeunes. C'est pourquoi, en août et septembre 2018, la Hochschule für Soziale Arbeit de la Fachhochschule Nordwestschweiz (HES en travail social du Nord-Ouest de la Suisse), en collaboration avec plusieurs partenaires, va réaliser la première enquête nationale auprès de toutes les institutions de l’ASC dans toutes les régions linguistiques de Suisse. Cette enquête fait partie du projet «Projekt Sprachregionen / Projet régions linguistiques / Progetto regioni linguistiche» de l'Association faîtière suisse pour l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert DOJ/AFAJ. Le projet est financé par l'Office fédéral des assurances sociales et par des contributions de la Fondation Mercator Suisse. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur www.enquete-asc.ch.

 

Le but est d'obtenir, pour la première fois, une vue d'ensemble d’un domaine d’intervention de l’animation socioculturelle au niveau national. Les questions posées auront trait par exemple aux offres, aux groupes cibles, à l'utilisation, au financement, à l'équipement, au personnel, aux bailleurs de fonds, à la collaboration, à l'assurance qualité. Mais l'enquête contiendra également des questions concernant l'évaluation du champ de travail par les professionnel-le-s. Cette enquête sera notamment adressée aux centres de jeunesse, centres d'accueil libre pour enfants, terrains d'aventure avec accompagnement, institutions organisant des offres itinérantes/hors murs mais également aux centres communautaires ou maisons de quartier. Cette enquête devrait être répétée tous les huit à dix ans afin de pouvoir, à l'avenir, rendre visibles les évolutions du domaine.

 

Afin de faire apparaître une image du domaine qui soit complète et proche de la réalité, nous avons besoin que le plus grand nombre possible d'institutions concernées réponde à nos questions. Début août 2018, vous recevrez, par courriel et par poste, une invitation à participer à cette première enquête nationale en ligne ainsi que toutes les informations nécessaires.

 

Nous vous remercions d'avance pour votre participation à l'enquête. Vous apportez ainsi une contribution importante au renforcement, à la meilleure visibilité et au développement de l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes en Suisse.

Cordiales salutations, Julia Gerodetti

(responsable de projet et collaboratrice scientifique de la Hochschule für Soziale Arbeit de la Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW,

 

 

Invitation à la première enquête nationale sur l'animation socioculturelle     avec des enfants et des jeunes                                                                          

Début août 2018, vous recevrez par courriel et par poste une invitation à participer à cette première enquête nationale en ligne ainsi que toutes les informations nécessaires. Afin de faire apparaître une image du domaine qui soit complète et proche de la réalité, nous avons besoin que le plus grand nombre possible d'institutions concernées réponde à nos questions.

Nous vous remercions d'avance pour votre participation à l'enquête. Vous apportez ainsi une contribution importante au renforcement, à la meilleure visibilité et au développement de l'animation socioculturelle avec des enfants et des jeunes en Suisse.
 

Cordiales salutations, Julia Gerodetti
(responsable de projet et collaboratrice scientifique de la Hochschule für Soziale Arbeit de la Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW, )

Brève description du projet

Un projet partiel du projet global "Offene Kinder- und Jugendarbeit - Travail avec les enfants et des jeunes - Animazione socioculturale dell'infanzia e della gioventù dans toutes les régions linguistiques de Suisse" (voir: https://doj.ch/aktivitaeten/projekte/)
 

Situation de départ

L'Offene Kinder- und Jugendarbeit en Suisse alémanique, le travail avec les enfants et les jeunes en Romandie et l'animazione socioculturale dell'infanzia e della gioventù au Tessin sont des parties importantes d'une promotion globale de l'enfance et de la jeunesse (voir Conseil fédéral suisse 2008; Conseil fédéral suisse 2009), une catégorie de prestations de l'aide à l'enfance et à la jeunesse et un champ d'action du travail social (voir Sturzenhecker/Richter 2010: 469). L'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert en Suisse se trouve, depuis quelques années, dans un processus dynamique de croissance et de structuration aussi bien au niveau communal, cantonal que national (voir Gerodetti/Schnurr 2013: 827). Les structures fédéralistes de la Suisse et les traditions théorico-conceptuelles qui se sont développées différemment selon les régions linguistiques ont eu comme conséquence que les offres et structures de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert sont très variées en fonction des situations locales.

 

Un regard sur l'état actuel des recherches concernant l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert en Suisse montre que bien des choses ont été mises en mouvement ces dernières années en Suisse, mais que les activités scientifiques se limitent toutefois pour l'essentiel au domaine du développement de la pratique et que les connaissances ont surtout été générées au niveau communal ou cantonal (voir Gutmann/Gerodetti 2013a).

 

Aucune des recherches empiriques menées jusqu'à présent n'a examiné l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert au niveau national. Contrairement par exemple à l'Allemagne, où les structures de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert sont régulièrement recensées quantitativement et systématiquement, il n'existe pas pour la Suisse de connaissances agrégées au niveau national concernant l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert. C'est pourquoi les connaissances à propos de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert sont très lacunaires. Si elles existent, les connaissances générées de façon méthodique concernant les offres et les structures de ce champ d'action sont limitées à des cantons ou à des unités locales beaucoup plus petites. Gutmann et Gerodetti (2013a: 289) relèvent également cette lacune lorsqu'ils résument qu'en plus du besoin de recherches fondamentales il serait surtout souhaitable qu'il existe des données statistiques concernant les structures, les offres et l'utilisation de l'animation jeunesse au niveau national (Gutmann/Gerodetti 2013a: 289). Dans leur vue d'ensemble sur l'animation enfance et jeunesse en Suisse, Gerodetti et Schnurr (Gerodetti/Schnurr 2013: 837) concluent eux aussi qu'il y a un important besoin de recherches et de rédaction de rapports dans l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert en Suisse.
 

But et façon de procéder

Le projet prévu est un projet partiel du projet global "Offene Kinder- und Jugendarbeit - Travail avec les enfants et des jeunes - Animazione socioculturale dell'infanzia e della gioventù dans toutes les régions linguistiques de Suisse". Le projet veut répondre à ce manque de connaissances dans l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert en Suisse et réaliser pour la première fois au niveau suisse une analyse du champ d'action de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert. Dans ce cadre, toutes les institutions de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert dans toutes les régions linguistiques seront interrogées. Grâce à une enquête en ligne standardisée, des données étendues seront saisies concernant les structures et les offres de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert, les orientations méthodologiques et conceptuelles ainsi que l'évaluation – par les animateurs-trices jeunesse – des besoins en terme d'actions et de développement. En plus d'offrir un aperçu général, l'enquête se focalise plus particulièrement sur les thèmes éducation et participation. L'enquête fournira pour la première fois des données empiriques montrant dans quelle mesure l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert en Suisse est tournée, avec son programme et ses structures d'offres, vers l'augmentation des possibilités d'éducation et de participation pour les enfants et les jeunes ainsi que vers l'augmentation de leurs chances de réalisation.

 

A partir des résultats de recherche, l'équipe de recherche formulera des conclusions et hypothèses pour le développement de la pratique. Pour que le projet génère un bénéfice pour la pratique de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert, les résultats de recherche ainsi que les conclusions et hypothèses formulées seront discutés dans le projet partiel 3 du projet global «Offene Kinder- und Jugendarbeit - Travail avec les enfants et des jeunes - Animazione socioculturale dell'infanzia e della gioventù dans toutes les régions linguistiques de Suisse», dans un atelier d'évaluation en coopération avec les partenaires et les animateurs-trices issu-e-s de la pratique opérative de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert. La réflexion concernant les besoins de développement dans la pratique sera menée en commun, en dépassant les frontières linguistiques. Cette façon de procéder veut garantir que les résultats du projet seront discutés largement dans le champ de l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert. Cela doit également créer les conditions pour que les résultats puissent être utilisés afin d'améliorer dans les communes et régions de Suisse les conditions de vie des enfants et des jeunes (plus particulièrement leurs possibilités d'éducation et de participation). En outre, les résultats de la recherche seront publiés dans une publication de livre trilingue.
 

Organisation de projet et financement

Le projet global "Offene Kinder- und Jugendarbeit - Travail avec les enfants et des jeunes - Animazione socioculturale dell'infanzia e della gioventù dans toutes les régions linguistiques de Suisse" est dirigé par le l'Association faîtière suisse pour l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert (DOJ/AFAJ). L'AFAJ délègue la direction du projet partiel 2 à l'équipe de recherche de l'Institut Kinder- und Jugendhilfe de la Hochschule für Soziale Arbeit Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW et endosse un rôle de partenaire de coopération. Le développement de l'instrument de saisie et la mise en évidence des besoins de développement après l'enquête se fait en étroite collaboration avec les partenaires de coopération suivants, recouvrant toutes les régions linguistiques et associations professionnelles en Suisse: l'Association faîtière suisse pour l'animation enfance et jeunesse en milieu ouvert (DOJ/AFAJ), la Plateforme romande de l'animation socioculturelle (anim), la Haute école de travail social et de la santé EESP, Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES·SO) en représentation des hautes écoles romandes, la faîtière cantonale du Tessin Giovanimazione (Associazione degli Animatori Socio-Culturali in ambito Giovanile della Svizzera italiana) et la Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana, Dipartimento economia azien-dale, sanità e sociale SUPSI. Le projet est financé par l'Office fédéral des assurances sociales (art. 8 LEEJ) et par des contributions de la Fondation Mercator Suisse.
 

Bibliographie

  • Conseil fédéral suisse (2008): Strategie für eine schweizerische Kinder- und Jugendpolitik. Bericht des Bundesrats in Erfüllung der Postulate Janiak (00.3469) vom 27. September 2000, Wyss (00.3400) vom 23. Juni 2000 und Wyss (01.3350) vom 21. Juni 2001. Bern. Eidgenössisches Departement des Innern - Bundesamt für Sozialversicherungen BSV.
  • Conseil fédéral suisse (2009): Bericht über Gewalt in Paarbeziehungen. Ursachen und in der Schweiz getroffene Massnahmen (in Erfüllung des Postulats Stump 05.3694 vom 7. Oktober 2005). Bern.
  • Gerodetti, Julia; Schnurr, Stefan (2013): Offene Kinder- und Jugendarbeit in der Schweiz. In: Deinet, U.; Sturzenhecker, B. (Hrsg.): Handbuch Offene Kinder- und Jugendarbeit. Wiesbaden, S. 827-839. VS Verlag.
  • Gutmann, Renate; Gerodetti, Julia (2013): Offene Jugendarbeit in der Schweiz – Forschung und Entwicklung. Ein systematischer Überblick. In: Piller, E. M.; Schnurr, S. (Hrsg.): Kinder- und Jugendhilfe in der Schweiz. Forschung und Diskurse. Wiesbaden, S. 269-296. VS Verlag.
  • Sturzenhecker, Benedikt; Richter, Elisabeth (2010): Die Kinder- und Jugendarbeit. In: Thole, W. (Hrsg.): Grundriss Soziale Arbeit. Ein einführendes Handbuch. Wiesbaden, S. 469-475. VS Verlag.